© 2008 by USAFrance LLC

  • Twitter classique
  • Google+ classique
  • LinkedIn classique

August 21, 2019

Please reload

Recent Posts

L’enregistrement pour la loterie Visa pour la diversité DV-2021 (carte verte) est maintenant ouvert jusqu’au 5 novembre. Pour jouer c’est tout de suit...

October 3, 2019

1/10
Please reload

Featured Posts

Qu'est-ce qui qualifie une entreprise pour un visa E-2 ?

April 3, 2018

Nous recevons régulièrement des informations sur des entreprises pouvant qualifier pour le visa investisseur E-2 dans de nombreux Etats, incluant l’Arizona, la Californie, la Floride. N’hésitez pas à nous contacter : info@reussirusa.com  

 

 

 

 

Qu'est-ce qui qualifie une entreprise pour un visa E-2 ?

 

Les États-Unis ont conclu des traités avec plusieurs pays et établi le visa E-2 pour permettre aux hommes d'affaires de ces pays de travailler aux États-Unis pour une entreprise dans laquelle ils ont investi.

 

Note : Ne confondez pas les visas d'investisseurs conventionnels E-2 avec les cartes vertes à travers l'investissement. Le visa E-2 est un visa non-immigrant, ce qui signifie qu'il est temporaire, alors que les cartes vertes sont permanentes. En outre, une carte verte grâce à l'investissement nécessite un investissement en dollars de 1000 000 $ ou plus, tandis qu'un visa E-2 n'a pas de minimum fixé par la loi.

 

Principales caractéristiques du visa E-2 :

 

Passons en revue quelques-uns des avantages, des inconvénients et des problèmes entourant le visa E-2 :

• L'investisseur principal et certains employés peuvent travailler légalement aux États-Unis pour une entreprise américaine dans laquelle un investissement substantiel a été effectué par l'investisseur, tant que le pays dont l'investisseur est ressortissant a un traité avec les États-Unis.

• Aux États-Unis, l'investisseur ou l'employé visé par un traité ne peut travailler que pour l'employeur ou l'entreprise détentrice du visa E-2.

• Les visas initiaux peuvent durer jusqu'à cinq ans (selon votre pays d'origine), avec des extensions illimitées. La durée du visa dépend de l'accord de « réciprocité » des visas entre les États-Unis et le pays étranger et de la viabilité de l'entreprise. (Les nouvelles sociétés reçoivent des périodes de validité plus courtes parfois.)

• Chaque fois que les détenteurs d'un visa E (travailleurs ou membres de la famille) entrent aux États-Unis, ils reçoivent une période de séjour pouvant aller jusqu'à deux ans. Ils peuvent également prolonger leur séjour tout en restant aux États-Unis.

• Les visas sont disponibles pour un conjoint accompagnant et des enfants mineurs non mariés.

• Le conjoint, mais pas les enfants, peut demander un permis de travail une fois physiquement présent aux États-Unis.

Comme le visa E-1, certaines personnes appellent l'E-2 la meilleure chose à la résidence permanente des États-Unis, parce qu'il est possible d'obtenir via un travail indépendant, et il vient avec un nombre illimité d'extensions. De plus, il n'y a pas de limite annuelle au nombre de visas E-2 qui peuvent être délivrés aux candidats qualifiés.

 

Critères de qualification pour un visa d'investisseur traité E-2

 

Il y a six conditions pour obtenir un visa E-2 :

 

• Le demandeur doit être un citoyen d'un pays qui a un traité ayant conclu un accord avec les États-Unis.

• Le demandeur doit venir travailler aux États-Unis pour une entreprise qu'il possède a 100% ou plus 50%.

• Le candidat doit être le propriétaire ou un employé clé (cadre ou superviseur, ou quelqu'un avec des compétences essentielles) de l'entreprise américaine.

• Le demandeur ou l'entreprise doit avoir fait un investissement substantiel dans l'entreprise américaine. (Il n'y a pas de minimum légal, mais le demandeur doit commencer a investir avant et prouver que l’entreprise est prête a démarrer les opérations au moment de la demande de visa donc on dit que le capital est risque.)

• La société américaine doit être activement engagée dans des activités commerciales et répondre aux exigences légales applicables pour faire des affaires dans son état ou sa région. Il ne peut pas non plus être simplement un moyen de soutenir l'investisseur. L'objectif du visa d'investisseur traité est de créer des emplois pour les travailleurs américains.

• Le demandeur doit avoir l'intention de quitter les États-Unis s’il quitte ou arrête l’entreprise dans laquelle il a investi, bien qu'il ne soit pas tenu de maintenir une résidence étrangère à l'étranger. Lors de l’entretien au consulat il y a de grande chances que l’on questionne le demandeur s’il souhaite quitter les USA et il faut bien entendu répondre positivement car le visa E-2 reste a ce jour un visa non immigrant.

 

Quels citoyens des pays se qualifient pour les visas E-2 ?

 

• Les visas E-2 sont à la disposition des citoyens de certains pays énumérés (ceux qui ont des traités admissibles avec les États-Unis). Vous pouvez vérifier si votre pays a un tel traité en vigueur sur le site d’immigration du Département d'État américain.

• Généralement, le demandeur n'a pas besoin de résider actuellement dans le pays de citoyenneté pour pouvoir obtenir un visa E-2. Vérifiez avec le consulat des États-Unis dans votre pays d'origine pour voir si vous devez résider dans votre pays d’origine.

 

Vous êtes intéressé par un visa E-2 : quelle est la prochaine étape ?

 

Soit vous créez un nouveau business ce qui peut être parfois difficile mais n’est pas impossible, d’autres clients l’ont fait avec succès, soit vous rachetez un business qui pourra vous qualifier pour le visa E-2. Comme indique, nous recevons des offres régulières dans différents Etats et dans différents domaines (coiffure, restauration, automobile, diététique…). N’hésitez pas a nous contacter et à prendre pour une conférence téléphonique https://calendly.com/reussirusa

 

 

Please reload

Please reload