© 2008 by USAFrance LLC

  • Twitter classique
  • Google+ classique
  • LinkedIn classique

August 21, 2019

Please reload

Recent Posts

L’enregistrement pour la loterie Visa pour la diversité DV-2021 (carte verte) est maintenant ouvert jusqu’au 5 novembre. Pour jouer c’est tout de suit...

October 3, 2019

1/10
Please reload

Featured Posts

6 secrets pour maîtriser efficacement les différences culturelles

July 16, 2015

 

L’environnement économique d’aujourd’hui. Les employés interagissent avec des collègues, clients et prospects de différentes parties du monde quotidiennement.

Pour concurrencer fructueusement, les chefs d’entreprises ont besoin d’avoir des connaissances sur les différentes nuances culturelles des différentes régions dans lesquelles les entreprises opèrent. Autrement, ils peuvent faire face à des incompréhensions, des malentendus, des conflits sur le lieu de travail ainsi que des pertes de revenus ou de profit.

De plus, le manque de compréhension des différentes nuances culturelles peu créer des tensions au sein des équipes et  conduire à une baisse de la productivité et des coûts plus élevés. En traitant un affaire avec un client, une mauvaise liaison, ou des incompréhensions peuvent vite mener à des pertes d’opportunités ou de revenus. Dans le cas des entreprises qui connaissent une expansion  mondiale, en partenariat avec des sociétés étrangères ou des fusions acquisitions, les différences culturelles sont alors mises au premier plan. 

 

 

Comment pouvez-vous améliorer les interactions interculturelles ?

 

  • Prenez bien le temps d’étudier la culture de vos collègues avant une réunion.

Supposons qu’il y aura probablement un certain niveau d’incompréhension et qu’il faudra poser des questions lors de la réunion afin d’éclairer toutes sortes de confusions et d’incertitudes.

Par exemple,  en Inde, les employés sont à l’aise avec un certain degré d’imprécisions concernant le travail.

Cependant, les Américains ont tendance à préférer davantage les choses clair et précise : soit c’est blanc, soit c’est noir.

 

  • Soyez sensible aux différences de la langue anglaise

Si vous ne le faites pas, vous pouvez facilement être aveuglés par les différentes significations des mots et des expressions. Par exemple, lorsque vous êtes en train de travailler avec vos collègues en Inde, portez une attention particulière à la construction grammaticale avec les articles « the » et « an » car ceux-ci peuvent poser des difficultés à ceux qui parlent l’anglais comme seconde langue. Un Indien en train de parler peut vouloir  dire : « there were a few problems », mais en fait dire : « there were few problems ». Sans un petit mot tel que « a », le sens de la phrase peut devenir complètement différent. Evidemment, cela peut donc conduire à un malentendu si c’est hors contexte.

Même parmi les locuteurs natifs anglais, il y a des variations dans la signification de certains mots. Aux Etats-Unis, nous savons que «table it» signifie mettre de côté. Mais aux Royaume-Unis, la même phrase signifie exactement le contraire : nous allons le mettre sur la table et en discuter maintenant.

 

  • Faites attention aux différences d’expression corporelles à travers les cultures

Lors d’une réunion en personne ou au téléphone, un employé Indien va souvent  faire un hochement de tête de haut en bas ce qui signifie « oui », ou alors émettre des sons affirmatifs. Cependant, cela ne signifie pas nécessairement qu’il est d’accord avec vous. Ce geste signifiera plutôt qu’il a bien entendu ce que vous lui disiez. Un collègue Occidental pourrait facilement interpréter cela comme  un accord et un malentendu pourrait s’en suivre.

 

  • Soyez conscient qu’il existe divers rituels de dîner

Beaucoup de différences interculturelles sont mise en premier plan lors des dîners d’affaires. Dans la culture orientale, un dîner de type familial est dans les normes.

Un dîner aux Etats-Unis peut-être un défi pour les gens de cultures orientales. Les différences entres les aliments et les étiquettes peuvent être difficiles pour beaucoup d’employés d’origine orientale qui hésiteront à poser des questions, par peur d’être perçu comme une attitude non professionnelle.

Par exemple, une personne Japonaise peut n’avoir jamais utilisé un cracker à homard auparavant, mais ils peuvent ne pas vouloir vous demander comment s’en servir. Il n’y a rien de mal à demander et les questions sont généralement bien perçue par l’hôte et créer et sera même généralement enthousiaste à vous montrer comment les choses sont faites dans leurs pays.

 

  • Réaliser des échanges de cartes de visites ne sont pas les même partout dans le monde

Les employés japonais vont généralement s’incliner, saluer et donner leur carte avec les deux mains. Il est également prévu que vous preniez la carte avec les deux mains et que vous preniez un instant  pour la lire afin de montrer une marque de respect. Au Royaume-Unis, plus qu’aux Etats-Unis, il suffit de placer la carte sur la table durant la réunion.

 

  • Programme de sensibilisation culturelle

Ces programmes vont apprendre à votre équipe les façons d’interagir efficacement en fonction des cultures. Ceci est particulièrement important lorsque les employés se déplacent à l’étranger. Les séances de formations doivent inclure des séances de salutations, de comportements professionnels et les différentes coutumes liés de près où de loin au monde des affaires (dîner, cadeaux, discussions, vie privée/vie professionelle). C’est séances de formations conduisent généralement à des moments très amusants.

En identifiant ces différences culturelles plutôt que de les ignorer, les organisations peuvent créer des équipes mondiales fortes et améliorer les relations avec les clients et prospects, en leur permettant de prospérer dans l’environnement concurrentiel mondial.

 

Tags:

Please reload

Please reload