© 2008 by USAFrance LLC

  • Twitter classique
  • Google+ classique
  • LinkedIn classique

August 21, 2019

Please reload

Recent Posts

L’enregistrement pour la loterie Visa pour la diversité DV-2021 (carte verte) est maintenant ouvert jusqu’au 5 novembre. Pour jouer c’est tout de suit...

October 3, 2019

1/10
Please reload

Featured Posts

Vin : L’avenir c’est l’export

April 14, 2015

 

Le monde du vin change, doucement mais surement. Depuis quelques décennies, la consommation de vin est passée des pays traditionnels aux nouveaux pays du vin. Les derniers chiffres de l’Organisation International du Vin démontrent certains de ces changements.

 

Les grands producteurs

La France et l’Italie sont encore les deux premiers producteurs de vins.

Comme chaque année, la France et l’Italie se battent pour la première place du plus gros pays producteur de vin. En 2014, la France a gagné avec une production de 47 millions d’hectolitres, l’Italie ayant produit 45 millions. En 2013, l’Italie était le premier producteur. La France et l’Italie partagent ainsi les deux premières places depuis que les statistiques existent.

 

Mais de nombreux concurrents sont désormais présents dans les pays nouveaux consommateurs. Ainsi, certains pays comme les Etats-Unis (22,5 Mhl), l’Argentine (15 Mhl) ou l’Afrique du Sud (11Mhl) pèsent de plus en plus en termes de production de vin

La diminution de la production en Europe est, en partie, dû à la politique agricole de l’Union-Européenne qui a favorisé le déracinement de la production du vin. Mais cette politique agricole est sur le point de subir des changements. Heureusement.

 

 

Baisse de la consommation en Europe

Mais cette baisse de production s’explique surtout par une baisse de la consommation. Les européens consomment de moins en moins de vin tandis que les pays émergents consomment de plus en plus.

En effet, par exemple, la France était le premier consommateur de vin au monde jusqu’en 2012 mais en 2013, les Etats-Unis sont passés devant en consommant 29,1 Mhl contre 28,1 en France. Les préoccupations de santé ainsi que les changements culturels ont en effet poussé les Européens à diminuer leur consommation de vins.

 

Le vin à l’export

La deuxième grosse tendance dans le monde du vin est son internationalisation. En effet, on boit de moins en moins de vins locaux, et ce dans tous les pays. Au début des années 2000, 25% du vin était exporter ce chiffre atteint 40% aujourd’hui. Le marché des vins exportés est estimé à 25 milliards de dollars.

Les Etats-Unis sont le gros consommateur de vin depuis 2013 et surtout le plus gros importateur de vin avec 9,89 Mhl importé en 2013, chiffre en constante croissance. Dans le jeu des exportations vers les Etats-Unis, la France se classe deuxième, avec 24% des part de marché en volume, derrière l’Italie.

Le marché américain possède en effet de gros atouts. Il est tout d’abord en forte croissance. Mais surtout, il s’européanise, les consommateurs américains évoluent et leurs gouts s’approchent de plus en plus des gouts européens. Ce qui facilite l’importation de vin notamment Français et Italien. 

 

 

 

Please reload

Please reload