Contact

 

USAFrance LLC

Implantation Aux USA

 

USA, Charlotte, Sorrento Valley CA,  New York

implantationauxusa@gmail.com

Tel US : +1 (828) 327-2290

Tel France : 09 70 46 46 35

www.implantationauxusa.com

© 2008 by USAFrance LLC

Rechercher
  • Marie LeCoeur

5 façons de convertir un visa E-2 en carte verte.


Cet article aborde la question de savoir comment convertir un visa de travail américain E-2 en résidence permanente aux États-Unis, souvent appelée carte verte. Pour certains investisseurs, le fait d'être imposé sur le revenu mondial en devenant résident permanent aux États-Unis les empêchera de le faire.

Cependant, il y a beaucoup d'investisseurs qui, grâce à une saine planification fiscale, auront organisé leurs affaires de telle sorte que cela ne pose pas de problème.

1. Investissez plus d'argent et obtenez une carte verte par l'obtention du visa EB-5

Investir 1 million de dollars et obtenir la résidence permanente des États-Unis par le biais d'une demande de programme EB-5 directe. À l'origine, un demandeur venant aux États-Unis pour lancer une entreprise avec visa investisseur E-2 doit investir une certaine somme d'argent.

Bien qu'il n'y ait pas de montant minimum, nous suggérons généralement avec nos avocats d'investir au moins 100 000 $ US et de créer 2 à 5 postes pour les employés au cours des cinq prochaines années pour conforter le dossier et montrer que votre investissement va profiter à l’économie Américaine.

Toutefois, si une personne a encore plus d'argent, elle peut demander une carte verte par le biais du visa investisseuR EB-5 pendant qu'elle continue d'exploiter son entreprise aux États-Unis sous son visa E-2. Les exigences pour une carte verte EB-5 sont cependant beaucoup plus coûteuses. Actuellement, 1 million de dollars doit être investi et 10 nouveaux emplois doivent être créés directement par l'entreprise du demandeur pour être admissibles. Il est important, cependant, que l'argent utilisé pour cet investissement soit traçable. S'ils sont investis de l'étranger, la source et la trajectoire des fonds doivent être documentées et être propres. Les fonds supplémentaires ne peuvent avoir été générés aux États-Unis par l'entreprise E-2 à moins qu'ils ne soient payés à l'investisseur et que l'investisseur paie les impôts américains sur les montants prélevés avant de les réinvestir afin de bénéficier de l'investissement direct de 1 million de dollars.

2. Investir dans un projet de centre régional et obtenir un EB-5

Plutôt que d'investir directement 1 million de dollars dans sa propre entreprise, vous pouvez investir 500 000 dollars dans un projet de centre régional EB-5 et y être un investisseur passif, tout en continuant d'exploiter votre entreprise couverte par le visa E-2. Les 10 nouveaux emplois nécessaires peuvent être créés indirectement de cette façon par le projet de centre régional. C'est un moyen un peu moins cher d'obtenir une carte verte EB-5. Cependant, il immobilise l'argent de l'investisseur dans le projet de centre régional pendant 5 ans jusqu'à ce qu'il puisse être remboursé à l'investisseur. Les mêmes conditions sur la traçabilité de l'argent ne s'appliquent que pour l'investissement direct. Par ailleurs, vous n’avez aucun contrôle sur votre investissement. Quelques exemples de projets EB-5 (voir notre article précèdent)

3. Demandez à un employeur de vous parrainer

Le parrainage basé sur l'emploi peut mener à une carte verte. Vous pouvez trouver un employeur qui pourrait vous parrainer, ou plus simplement parrainer votre conjoint qui aura obtenu un permis de travail suite a l’obtention par vous, de votre visa E-2 investisseur. Dans certains cas, si une personne est embauchée pour le bon poste et possède les qualifications suffisantes pour démontrer sa capacité d'exception, on pourrait même obtenir une exemption (une exemption d'intérêt national) d'une certification de travail de PERM. Cela accélérerait considérablement et simplifierait la conversion en carte verte. Dans le cas contraire, l'employeur doit entreprendre une campagne de recrutement pour montrer qu'il n'y a pas de travailleurs américains qualifiés capables de pourvoir le poste, en documentant toutes les étapes du recrutement local. Cela impliquerait de publier le poste dans un grand journal, de le mettre en ligne avec des sites Web d'emploi, d'engager un chasseur de têtes pour rechercher des candidats, etc. Le processus est difficile et presque un art, mais cela peut être fait. Il va sans dire que l'employeur ne peut être l'entreprise fondée avec son visa E-2.

4. Être parrainé par un membre de la famille

Si un parent proche ou un détenteur d'une carte verte est aux États-Unis, ce parent peut parrainer l'investisseur pour une carte verte pendant que l'investisseur E-2 continue de travailler et de gérer son entreprise. Si aucun membre de la famille n'a de carte verte à ce moment-là, il y a plusieurs façons d'obtenir une carte verte. Par exemple, un conjoint ou un enfant de l'investisseur E-2 pourrait aller à l'école pour obtenir un diplôme supérieur, puis obtenir un parrainage d'un employeur américain et obtenir soit une certification professionnelle PERM, soit une exemption d'intérêt national. Alternativement, un enfant pourrait épouser un citoyen américain à parrainer pour une carte verte. Une fois qu'ils ont une carte verte, ils pourraient alors parrainer le titulaire du visa E-2.

5. Créer une nouvelle entreprise en dehors des Etats-Unis

Le détenteur du visa E-2 peut créer une entreprise suffisamment importante (cela veut dire + de 1 million de CA a minima et plus de 10 employés a l’etranger) à l'extérieur des États-Unis, puis travailler comme gestionnaire pour une année et ensuite retourner aux États-Unis en tant que visa L-1 interentreprises : néanmoins ce visa est non seulement valide pour un an et au bout d’une an il faut démonter une croissance suffisante de la filiale aux USA et de plus en plus difficile a obtenir et encore plus difficile à renouveler. Il est surtout utilise par des sociétés multinationales pour leurs cadres managers.

Choses à retenir en essayant de convertir un E-2 en carte verte

La carte verte comporte un certain nombre d'exigences qu'un visa E-2 n'a pas. Le principal d'entre eux est l'obligation de passer beaucoup de temps aux États-Unis. Si votre entreprise de résidence permanente implique que vous soyez en dehors du pays pendant une période de temps significative, cela peut être un risque. L'immigration américaine, quand elle accorde une carte verte à une personne, veut que le demandeur séjourne principalement aux États-Unis et s'y enracine. Sinon, une personne risque de perdre la carte verte.Une autre chose à retenir est que, si une personne peut demander une carte verte aux États-Unis et rester jusqu'à ce qu'elle soit approuvée, au moment où la carte verte est accordée, elle doit généralement quitter le pays et revenir sur le territoire. Il y a un certain nombre de considérations différentes qui devraient être examinées avec un avocat.

Cependant, si l'on veut éventuellement devenir résident permanent des États-Unis, plutôt que de vivre ici avec un visa temporaire, voici quelques façons de le faire.

Plus d'infos: info@reussirusa.com

#E2Visas #SexpatrierauxEtatsUnis #EB5VISAS #VivreauxUSA

0 vue